La police égyptienne a tiré vendredi des grenades lacrymogènes contre des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi, en périphérie de la capitale. Les partisans de Morsi, rassemblés devant la Cité de la production médiatique, ont scandé des slogans condamnant ce qu'il considère comme des médias corrompus qui ont incité les gens à demander la destitution du président légitime. Certains d'entre eux ont jeté des pierres sur les forces de l'ordre, qui ont réagi en faisant usage de gaz lacrymogène pour empêcher les manifestants de bloquer les routes et de freiner l'activité du centre hébergeant les médias égyptiens, selon la MENA. La confusion règne encore sur les lieux du rassemblement, mais aucun blessé n'a été recensé. Dans le même temps, plusieurs cortèges ont convergé sur la place Rabaa Al Adawiya, dans le quartier de Nasr City, au Caire, où des partisans de Morsi ont organisé des sit-in depuis près d'un mois. Le ministère de l'Intérieur a appelé jeudi tous les manifestants réunis sur les places Rabaa Al Adawiya et al-Nahda à entendre "raison" et à se disperser afin de préserver la sécurité de tous.