La Conseil de sécurité des Nations unies a prolongé mercredi le mandat de la Mission d'assistance des Nations Unies en Irak (MANUI) jusqu'au 31 juillet 2014, afin qu'elle continue d'appuyer un pays touché par la plus importante vague de violence depuis des années. Dans une résolution adoptée à l'unanimité de ses 15 membres, le Conseil de sécurité exhorte le gouvernement de l'Irak à continuer d'apporter un appui sécuritaire et logistique à la Mission et les Etats membres à lui fournir les ressources suffisantes. Par cette résolution, le Conseil de sécurité décide également que le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Irak et la MANUA poursuivent l'accomplissement de leur mandat en lien avec la supervision des questions en suspens qui découlent de l'invasion du Koweït par l'Irak en 1990. « Les violences en Irak ont repris avec une ampleur alarmante pendant la période considérée. J'exhorte de nouveau les dirigeants politiques de tous bords à redoubler d'efforts pour sortir de l'impasse politique conformément à la Constitution, dans le cadre d'un vrai dialogue et dans un esprit de compromis, de façon à ne laisser aucune place à ceux qui cherchent à exploiter la situation par la violence et la terreur », indique M. Ban Ki-moon dans ce rapport. Le secrétaire général se félicite à cet égard des récentes initiatives prises par l'Irak et accueille également favorablement l'accord auquel sont parvenus le gouvernement irakien et le gouvernement régional du Kurdistan et qui doit être appliqué sans délai.