Politiques expansionnistes de l'émission de régime israélien que ce régime ne respecte pas le processus de paix, a déclaré mardi l'ambassadeur permanent de l'Etat de Palestine auprès de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Riyad Mansour. Lors de cette séance du Conseil de Sécurité des Nations Unies (CSNU) a tenu sur les événements au Moyen-Orient, Mansour a déclaré que les pourparlers de paix peut donner, le régime d'Israël doit respecter ses engagements, accéder à l'option de deux Etats vivant en paix et tolérance avec les Palestiniens , arrêter la construction de colonies de peuplement, mettant fin à sa politique expansionniste, libérer les prisonniers palestiniens et d'arrêter leurs activités militaires et participer à des discussions avec de bonnes intentions. Selon le diplomate palestinien, continuer avec le projet de la construction de colonies, et cesser d'attaquer les Palestiniens, profanant leurs mosquées et de détruire leurs champs, et la méfiance de semis violation flagrante du droit international et de diminuer les efforts pour ramener la paix. La violence exercée par les Israéliens contre les Palestiniens, qui est soutenu par les autorités du régime de Tel-Aviv, met en évidence leur haine de cette nation, qui a aussi rendu la vie difficile pour eux. En mentionnant que le régime israélien n'interagit pas bien avec les efforts internationaux pour parvenir à un accord de paix bilatéral, a déclaré: "Nous devons dire que l'option à deux Etats ne se concrétisera pas sans la volonté de tous les Israéliens." Notant que les autorités palestiniennes sont conscients de l'importance de cet événement historique, a souligné l'interaction positive du président de l'Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, à se conformer aux résolutions adoptées par cet organe international, ajoutant que M. Abbas n'a pas proposé de conditions préalables, mais a exigé que les autorités du régime israélien à respecter les droits de l'homme. "Nous avons regagné beaucoup à former un État indépendant, qui sera mis en place dans 22 pour cent des terres appartenant aux Palestiniens, une oppression contre le peuple palestinien qui est notre engagement pour la paix", a-t-il dit. Mansur décrit comme nécessaire pour être commis à des normes internationales visant à éliminer les obstacles qui, auparavant, ont causé l'échec du processus de paix et la situation a empiré. Selon le représentant palestinien, malgré une décennie d'efforts et de différentes résolutions émises par le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les activités illégales des Israéliens dans les territoires palestiniens, cette nation opprimée souffre toujours de violations de leurs droits fondamentaux. Dans une autre partie de son discours, le représentant palestinien de l'ONU a exprimé sa préoccupation face à la situation des réfugiés palestiniens en Syrie et a averti que la poursuite de la crise sociopolitique de ce pays arabe, a causé beaucoup de problèmes pour eux, qui ont de nouveau perdu leurs maisons. En ce sens, Mansur était optimiste quant à la résolution des réfugiés du conflit israélo-palestinien pourrait retourner dans leur patrie, et a remercié, tandis que l'aide humanitaire des organisations défenseurs des ressources humaines, comme l'Agence des Nations Unies réfugiés de Palestine dans le Moyen-Orient.