Cheikh Isa Qassim, un haut dignitaire religieux Bahreïn a appelé le peuple de Bahreïn pour participer samedi à une manifestation massive à prendre place dans les différentes régions du pays arabe. Le chef religieux a appelé vendredi les citoyens à organiser des marches pacifiques dans tout le pays pour exiger des réformes politiques et de revendiquer leurs droits légitimes. En outre, Qassim a insisté pour que des manifestations pacifiques devraient continuer peuple bahreïni, veiller à ce que la présence du public plus grand, le plus facile à atteindre revendications populaires. " Le moyen d'atteindre les exigences légitimes devrait être systématiquement non violente, avec un niveau significatif d'efficacité ", a-t-il dit à ce sujet. De même, le religieux chiite a appelé le régime d'Al Khalifa de la cessation de l'utilisation de la violence contre les manifestants pro-démocratie. En ce sens, Qassim a souligné que le peuple de Bahreïn est ce qui va décider pour leur pays. Ces déclarations ont été faites le même jour où les forces de sécurité bahreïnies manifestants célébrant le troisième anniversaire de leurs manifestations pro- démocratie à Manama, la capitale de Bahreïn violemment réprimées. L'attitude de la monarchie causé même la préoccupation du Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, qui a exhorté " les autorités d'agir en stricte conformité avec leurs obligations en matière de droits." Mobilisations Bahreïn ont commencé en Février 2011 avec des manifestations pour réclamer des réformes politiques et une monarchie constitutionnelle. Mais ces exigences devinrent bientôt un appel direct à l'expulsion de la famille régnante, les Al Khalifa, après réprimer si brutale des manifestations populaires.