C’est officiel. Le premier musée islamique en Australie ouvrira ses portes au public le 3 mars 2014, à Melbourne. Le lieu aura coûté en somme 10 millions de dollars, mais seulement 20% de cette somme provient de l’Etat australien, le reste sont des subventions du secteur privé. Les travaux ont débuté en 2010, et les fondateurs du musée ont donné pour devise à l’édifice « Art, Patrimoine, et Découverte ». Le directeur, Moustapha Fahour, et sa femme, avaient eu cette idée à la suite d’actes terroristes qui avaient considérablement ternis l’image de l’islam. Ils se sont dits que la meilleure manière de rétablir l’image authentique de l’islam était de rappeler les belles et nombreuses contributions des musulmans à la civilisation, tout en rectifiant les idées reçues sur la foi musulmane. Le musée a pour objectif d’expliquer les principes de la foi musulmane. Des affiches relatent les principales étapes de la vie du Prophète (SallaLlahou alayi wa sallam). Y seront exposées également les inventions des musulmans dans les domaines des mathématiques, de la médecine, de l’astronomie. Une exposition traitera de l’histoire des musulmans en Australie, notamment les relations commerciales. Une autre exposition montrera l’apport de la civilisation arabe au monde occidental. Les arts et l’architecture islamiques seront également au rendez-vous. Le musée possède une salle de prière, les visiteurs pourront écouter le adhan (appel à la prière). Enfin, il y a un salon de thé, où les visiteurs pourront venir déguster entre autres des sucreries orientales, ou un café, mais aussi un restaurant qui sera tenu par l’une des finalistes de Master Chef d’Australie, Samira qui proposera aux visiteurs de délicieux repas. Pour ceux qui comptent se rendre à Melbourne, et en quête de savoirs, c’est sans doute un endroit qui mérite le détour.