Les chercheurs iraniens ont réussi à la production de tissus de coton, qui sont caractérisés d’être antibactériens et compatibles avec la peau. Le chercheur iranien, Majid Montazer, a dit que ces tissus n’entraient pas les effets secondaires sur la peau humaine et qu’ils sont utilisés dans les industries de textile et les industries médicales, et de l'armée en plus ils sont en plus d’être antibactérien et compatible avec la peau ils sont transparent et souplesse et une grande flexibilité. Les résultats de ces études ont été publiés dans la revue « Glucides polymères ». Les chercheurs iraniens ont déjà produit une sorte des tissus antibactériens qui s'adaptent au corps humain par la détection de microorganismes capables de produire des nanoparticules en or et en argent servant dans la médecine, la production des pommades, des tissus et les filtrages des eaux.