Les groupes de takfiries sont trop petits pour causer des problèmes et de traiter avec la République islamique d'Iran, a déclaré mercredi le ministre du Renseignement de l'Iran, Seyed Mahmoud Alavi. Alavi a fait ces déclarations lors des funérailles de l'agrégat iranien des Affaires économiques au Yémen, Abolqasem Asadi, qui a été tué samedi dernier dans la capitale yéménite, Sanaa. Ces actes terroristes révèlent la colère des éléments qui n'ont pas d'identité aux succès diplomatiques de la République islamique et le Gouvernement de la prudence et de l'espoir, dirigés par le président iranien Hassan Rohani, a souligné le ministre Persique. Autour des groupes de antiranies objectifs, Alavi a souligné que " si l'on considère les groupes de takfiries que les seuls auteurs de ce qui s'est passé font une erreur. " Notant que les groupes de takfiries sont trop petits pour affronter l'Iran, le ministre persan considère qu'il ya quelque chose derrière elle, comme ces groupes terroristes sont pris en charge par les pouvoirs en place se sentent comme des échecs après les succès qu'il a atteint l'Iran dans le domaine international. Il est pour cette même raison, il a continué, les ennemis ont recours à des mesures terroristes comme nous l'avons vu au Liban et, cette fois, au Yémen et ailleurs. Le gouvernement de la prudence et de l'espoir semble pour l'honneur de la République islamique et sert les intérêts du pays à travers la logique et continuera de cette façon, apostille. Le 19 Novembre, au moins 25 personnes ont été tuées et plus de 150 ont été blessées dans deux explosions qui ont eu lieu dans les environs de l'ambassade d'Iran à Beyrouth, capitale du Liban .Cet incident a été revendiqué par le groupe terroriste ' Brigades Abdollah Azzam ', affilié à Al-Qaïda selon ABNA.