La 27ème Conférence internationale de l’Unité islamique s’est terminée par l’adoption d’un communiqué en 20 articles. La 27ème Conférence internationale de l’Unité islamique a souligné, dans son communiqué final, émis, dimanche soir, que les différends politiques entre les Musulmans ne devraient pas aboutir aux différends idéologiques et historiques, car toute discorde confessionnelle et raciale allait dans l’intérêt des ennemis de l’Ummat islamique. Le communiqué condamne, aussi, toute agression du régime sioniste contre les Palestiniens, et insiste sur la réhabilitation des droits légitimes de la nation palestinienne, dont le droit à l’autodétermination et à la formation d’un Etat indépendant englobant tous les territoires palestiniens, avec pour capitale, la noble Qods, ainsi que le droit au rapatriement. Les participants à la Conférence de l’Unité islamique ont appelé, dans ce communiqué, les Musulmans à se respecter les uns les autres, à laisser les oulémas et les experts régler les différends et à ne pas insulter les personnalités religieuses. Dans la foulée, les participants à cette conférence ont rendu hommage à la fatwa historique de l’honorable Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, sur le rejet de l’insulte, à l’encontre des personnalités des confessions islamiques et des épouses du prophète.