Les chercheurs iraniens à l'Université de Gilan ont conçu un capteur optimisé en utilisant le graphène pour identifier et mesurer Levopada utilisé pour la maladie de Parkinson. Bien que Levopada soit largement utilisé comme une source de la dopamine pour le traitement de la maladie, l'emploi à long terme de la drogue représente une menace grave sur la santé humaine, y compris la paranoïa. Le nouveau capteur développé peut mesurer Levopada à petite échelle sans besoin de phases de pré-conditionnement et peut être appliqué à des tests médicaux et pathologiques. La méthode est économique et a grande vitesse. Les résultats de la recherche peuvent éliminer le besoin de méthodes coûteuses et des dispositifs d'analyse et facilitent les phases de mesure de ce médicament chez les patients souffrant de Parkinson. Les chercheurs iraniens ont également l'intention d'accroître la capacité du capteur avec des méthodes plus avancées. Les résultats de l'étude ont été publiés dans le journal Journal "Solid State Electrochemistry".