L'Agence américaine de l'aviation civile (FAA) a publié lundi le nom des six sites choisis pour tester des drones civils, dont l'arrivée dans le ciel américain en 2015 soulève des débats en matière de vie privée. Ces essais, qui démarreront dans les trois prochains mois, pourront se poursuivre jusqu'en février 2017, a précisé la FAA. Ces tests aideront la FAA à répondre aux questions que posent la fonction «détecter et éviter» de ces aéronefs sans pilote, leur contrôle, les normes à terre, leur navigabilité, les procédures en matière de sécurité, etc. La FAA a choisi l'université de l'Alaska, qui couvre sept zones climatiques et testera des drones aussi bien dans l'État de l'Oregon (nord-ouest) qu'à Hawaii, dans le Pacifique. Ces appareils seront aussi testés dans l'État du Nevada (ouest), où les autorités regarderont notamment les conséquences en matière de contrôle aérien.