l'ex conseiller US pour la sécurité nationale vient de s'exprimer sur un large éventail de sujet de la Syrie à l'Iran en passant par le Moyen Orient au cours d'un entretien accordé à l'institut Chatam House: pour Brzezinski, les pays occidentaux ont tiré des plan sur la comète en misant sur la chute du régime Assad dès les premiers troubles déclenchés en 2011. C'était irréaliste de comparer la Syrie à d'autres pays du Printemps arabe  : " je le savais dès le début que ce qui se passe en Syrie n'ira pas déboucher sur une démocratie mais bien sur une guerre confessionnelle. " S'agissant de l'Iran, l'ex conseiller estime : " il existe des possibilités pour l'Iran et les grandes puissances parviennent à un accord définitif à Genève mais aussi bien en Iran qu'aux Etats Unis, certains groupes et courants s'opposent à ce que cette entente ait lieu et leurs pressions pourraient faire échec à l'accord " Brzezinsky a fait preuve d'un optimisme prudant enn ajoutant : " Si nous voulons parler franchement , il faut reconnaitre que les pourparlers Iran /5+1 c'est plutôt un dialogue entre l'Iran et les Etats Unis et l'échec de ce dialogue va pousser les deux parties dans la phase de confrontation !! " l'ex conseiller a regretté qu'aux Etats Unis , certains groupes se soucient davantage des intérepts israéliens que de ceux des Etats Unis : " C'est une réalité douloureuse et cette réalitéréduit la capacité des Etats Unis à mener un dialogue sérieux avec les iraniens " interrogé sur les obstacles qu'Israël pourrait ériger sur la voie des négociations Iran /USA , le haut diplomate a souligné : "Les Etats Unis devront dire très clairement à Israël ce qu'ils veulent et faire comprendre à Netanyahu qu'ils sont très fermes dans leurs convictions. une majorité d'israéliens ne veut pas que les relations avec les Etats Unis soient menacées à cause des divergences autour du nucléaire iranien. si les israéliens s'aperçoivent que leur premier ministre est en train de saper les intérêts supr^mes d'Israël, cette priose de conscience aidera à réduire la capacité de nuisance de Netanyahu dans le cadre de l'entente Iran/USA. " Pour Brzezinski, " la Russie  ne pourra renforcer ses assises en Asie centrale . elle va finir par perdre son influence dans cette région au profit de la Chine et d'autres grandes puissances. les russes finiront par comprendre que leur avenir passe à travers leur adhésion à l'UE"