La filiale d ' eBay développe de nouveaux outils pour payer sans avoir à sortir son portefeuille, ni son smartphone. Un client qui entre dans un restaurant, auquel on prépare immédiatement son repas préféré et qui ressort sans avoir eu à sortir de portefeuille. Ce scénario «magique» est un de ceux sur lesquels planche PayPal dans son campus californien de San José. Son PDG, David Marcus, présent cette semaine à Paris à l ' occasion de la conférence LeWeb, y croit fermement.

La filiale d ' eBay, rachetée en ۲۰۰۲ pour ۱,۵ milliard de dollars, s ' est fait connaître avec sa plateforme d ' échange d ' argent entre particuliers. Elle s ' attaque dorénavant au commerce physique, avec l ' ambition de «faire disparaître complètement l ' étape du paiement» pour ses ۱۳۷ millions d ' utilisateurs dans le monde, explique David Marcus. Pour supplanter la carte bancaire, la société a mis au point un capteur sans fil, appelé «beacon». Les commerçants connectent l ' accessoire à leur caisse pour détecter la présence des visiteurs qui ont installé l ' application PayPal sur leur smartphone. Le client, s ' il le décide, est alors prélevé automatiquement du montant de ses achats sur son compte, sans avoir à sortir son téléphone de sa poche. «Nous retirons toute la friction du paiement, il est dur de faire plus simple», souligne David Marcus. PayPal se rémunère en prélevant un pourcentage des transactions.

Au cœur des applications

Le «beacon» de PayPal est testé dans quelques boutiques de laSilicon Valley. Il rejoint une série d ' innovations présentées ces derniers mois autour du commerce physique, comme un lecteur de carte bancaire connecté ausmartphone du commerçant. PayPal espère prendre appui sur les téléphones portables pour remplacer nos portefeuilles. «Nous n ' allons pas changer les habitudes des clients en magasins en un ou deux ans, mais nous pensons que tout va converger sur le mobile», assure le PDG de l ' entreprise. En parallèle, PayPal prend position dans les applications mobiles d ' e - commerce. L ' objectif est de devenir une «plateforme de paiement» incontournable pour régler ses achats dans les applis avec son compte PayPal, sans avoir à entrer à chaque fois ses coordonnées bancaires, comme il y est parvenu sur les sites Internet. En septembre, sa maison mère a acheté Braintree pour ۸۰۰ millions de dollars. La start - up développe le système de paiement utilisé par des applications de premier plan comme Airbnb. La partie n ' est pas gagnée d ' avance. PayPal doit convaincre les commerces sur le terrain. En France, il vient de s ' implanter dans l ' application de chauffeurs privés Uber et de McDonald ' s, mais n ' est pas encore présent en magasins. PayPal affronte ensuite les réticences d ' acteurs favorables à d ' autres technologies, dont le paiement sans contact par NFC. «Le compte en banque reste la source des fonds de nos clients, nous créons des applications sur les couches de services existants, il n ' y a pas de désintermédiation des banques», assure David Marcus. PayPal voit enfin fleurir la concurrence d ' autres géants du high - tech, tels qu ' Amazonet Google, qui lorgnent tous sur les transactions en ligne.