France Inforévèle ce matin cette intervention, qui a eu lieu en février ۲۰۱۱. Le président a confirmé avoir été hospitalisé «pour une hypertrophie bénigne de la prostate».

L ' opération avait jusque - là été passée sous silence. En février ۲۰۱۱, soit moins d ' un mois avant de se déclarer candidat à la primaire socialiste,François Hollandea été opéré de la prostate à l ' hôpital Cochin, à Paris, révèle mercredi matinFrance Info. Une intervention qui n ' apparaît pas dans ses agendas de l ' époque, ni sur les deux bulletins de santé publiés depuis son élection en mai ۲۰۱۲. Interrogé par la radio, l ' Élysée confirme et parle d ' une «opération bénigne, sans conséquence et sans suivi médical». Le chef de l ' État a lui - même confirmé mercredi matin avoir été hospitalisé à cette période «dans un service d ' urologie du CHU Cochin» pour «une hypertrophie bénigne de la prostate». «À la suite de cette intervention, aucun suivi médical n ' a été jugé nécessaire», a - t - il assuré. Alors qu ' apparaît à cette période un trou de plusieurs jours dans son agenda, l ' opération se serait déroulée en deux temps: des examens ambulatoires d ' abord, puis l ' intervention. Au total, François Hollande a dû être hospitalisé pendant une semaine. Mais rien de plus n ' a toutefois fuité sur les raisons de cette opération, protégée par le secret médical. Son dossier est verrouillé, indique une source hospitalière. Interrogé parLe Quotidien du médecinun an plus tard, le ۲۹ février ۲۰۱۲, celui que est devenu entre - temps le candidat duParti socialisteà la présidentielle se dit «favorable à donner publiquement et régulièrement les informations liées à l ' état de santé du chef de l ' État», tout en appelant au «respect de l ' intimité du président». «Les Français attendent sans doute davantage de transparence aujourd ' hui», reconnaît - il, dans une référence à Georges Pompidou etFrançois Mitterrand, qui ont tous deux gouverné alors qu ' ils étaient gravement malade. Il indiquait également avoir passé «une visite médicale très complète» afin d ' obtenir un prêt pour financer sa campagne. Toutefois, aucune mention n ' était faite de son opération à Cochin.

Une «petite opération»

Comment dès lors interpréter cette révélation? Malgré une volonté de transparence affichée,la santé des présidents reste - t - elle un sujet tabou?Depuis son accession à l ' Élysée, François Hollande a en tout cas publié deux bulletins de santé, en juin ۲۰۱۲ et mars ۲۰۱۳, qui ne signalaient aucune anomalie, ni aucune intervention. Rien de plus normal selon l ' entourage du président, puisque son opération de la prostate n ' incluait pas de contre - indication à l ' exercice du pouvoir. Le prochain bulletin sur la santé du président devrait être publié avant l ' été ۲۰۱٤. Mercredi matin sur RTL, le premier ministre,Jean - Marc Ayrault, a confirmé la «petite opération» subie par François Hollande, tout en s ' offensant d ' être interrogé sur des questions d ' ordre privé. «Il n ' était pas encore président quand il a subi cette intervention, c ' est sa vie privée», a - t - il déclaré, avant de constater une «espèce de dérive» en matière de transparence. «On doit en permanence rendre compte de tout», s ' est - il offusqué.