Le pape François et le président russe Vladimir Poutine se sont prononcés lundi pour privilégier la voie de la négociation afin de trouver une solution pacifique du conflit en Syrie, a annoncé le Saint-Siège à l'issue de leur premier entretien. Les deux hommes ont plaidé pour que soient favorisées des initiatives concrètes pour une solution pacifique du conflit en Syrie, a précisé le Vatican dans un communiqué. Ils ont appelé de leurs voeux une solution qui privilégie la voie de la négociation et implique les différentes composantes ethniques et religieuses, en reconnaissant leur rôle indispensable dans la société. Lors de l'entretien de 35 minutes suivi d'un autre entretien avec le secrétaire d'État Pietro Parolin, le président russe a remercié le pape François pour la lettre envoyée à l'occasion du G20 de Saint-Petersbourg, où le pontife se déclarait contre une intervention militaire extérieure pour mettre fin au conflit.