Le président français et le chef du régime sioniste ont pris part à une conférence de presse conjointe. Lors d’un point de presse conjoint avec le chef du régime sioniste, Shimon Peres, le président de France, François Hollande, s’est félicité de l’essor des relations entre Paris et Tel-Aviv. En visite dans les territoires occupés, François Hollande a parlé des difficultés de la formation d’Israël. « Vous avez défendu le droit de l’existence d’Israël. Vous avez essayé de rétablir la démocratie et de mettre sur place une société ouverte et multipolaire », a déclaré François Hollande. Il a ensuite fait allusion aux industriels français qui l’avaient accompagné dans sa visite dans les territoires occupés. « La France et Israël entendent accroître leurs relations économiques », a-t-il affirmé. Le président français n’a pas manqué de rappeler les souvenirs amers des Israéliens de la guerre et il a plaidé pour la restauration de la paix dans la région et dans le monde entier. «L’antisémitisme signifie la guerre », a ajouté François Hollande qui a ensuite appelé Palestiniens et Israéliens à conclure un accord de paix durable.