Kiev menace d'interrompre le transit de gaz russe vers l'EuropeL'ukrainien Naftogaz n'a remboursé à Gazprom que 20% de sa dette pour les livraisons de gaz russe au mois d'août, écrit vendredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.Le vice-premier ministre Iouri Boïko et le ministre de l'Energie Edouard Stavitski ont justement vanté la baisse record des achats de gaz russe et ont promis de se tenir à cette stratégie à terme.Alexandre Efremov, chef de la fraction parlementaire du Parti des régions, au pouvoir en Ukraine, a déclaré sans cacher sa préoccupation que Gazprom préparait une plainte contre l'Ukraine afin de saisir une cour internationale pour non respect des contrats à hauteur de 10 milliards de dollars.Selon lui, cette plainte sera déposée début janvier et pourrait demander un remboursement supérieur à 10 milliards de dollars. Le fait est que l'Ukraine n'achète pas à Gazprom la quantité de gaz qu'elle s'était engagée à acquérir en conformité avec l'accord signé en 2009 par Ioulia Timochenko, alors Premier ministre de l'Ukraine.A en juger par ces déclarations, l'Ukraine est consciente que l'accord avec Gazprom n'est pas respecté et que la cour internationale pourrait donner raison à la compagnie russe. Les experts ukrainiens ont déjà souligné qu'une telle tournure de la situation risquerait de mettre en faillite Naftogaz, qui n'a déjà pas les moyens de payer la facture courante pour les livraisons de gaz.