Le premier minitre irakien s'est envolé mardi à Washington pour une visite officille de haute importance , une visite qu'il effectue à l'invitation du vice président US Joe Biden. interrogé par les journalistes à l'aéroport de Bagdad, le PM irakien a affirmé qu'il comptait au cours de son séjours américain d'battre avec les autorités de la Maison Blanche de l'accord sécuritaire Bagdad/Washington, de la réactivation des contrats d'armements signés entre les deux parties, des dangers qui guettent l'Irak à la faveur de la crise syrienne". le 17 octobre, Mali s'entretiendra avec le président Obama à la Maison Blanche. Mais est-ce tout? Selon les sources consultées par Reuters, Maliki irait offrir sa médiation dans d'éventuels futurs pourparlers irano américains. Maliki compte aussi aborder le sort d'Assad avec Obama et faire éventuellement part de l'offre iranienne à ce sujet. que soit dit en passant, les Etats Unis n'ont pas autorisé le premier ministre irakien à trop s'investir dans le dossier syrien. au contraire, le volet iranien de sa mission pourrait s'intéresser Obama. selon les analystes, Maliki compte au cours de sa visite redorer le blason de l'Irak à titre d'une partie fiable et capable de jouer un rôle non négligeable dans le règlement du différend nucléaire qui oppose l'Iran à l'Occident. et puis le monde qui connait de profonds boulversements n'a pas de secret pour l'Irakien et il peut aussi aider les Etats Unis à s'y mieux retrouver. " le message qu'il compte faire passer , c'est que l'Irak est le meilleur médiateur qui puisse exister pour tout règlement entre l'Iran et les Etats Unis " cette ambition d'omnimédiateur qui est celle de M Maliki a été d'ailleurs miroitée à l'adresse des iraniens qui souhaitent améliorer leurs relations particulièrement tendues avec Riyad . mais Maliki sera-t-il accepté à titre de médiateur entre l'Iran et les Etats Unis ?