La tension est montée d’un cran entre la Chine et le Japon sur les îles Senkaku.
Le ministre japonais de la Défense a déclaré mardi que les comportements chinois menaçaient la paix. Le ministère japonais de la Défense avait menacé lundi que tout avion chinois qui violerait l’espace aérien japonais serait abattu. En réaction à cette menace, le ministère chinois de la Défense a déclaré, lundi dans un communiqué, que le vol des chasseurs et des avions de combat dans l’espace aérien de la mer de l’Est allait dans le cadre des lois et des règles internationales et que ces avions continueraient de survoler cette zone sans violer l’espace aérien d’aucun pays. Les relations entre Pékin et Tokyo se sont détériorées depuis le début de l ' année en partie à cause du contentieux territorial concernant cet archipel, administré par le Japon sous le nom de Senkaku, mais revendiqué par Pékin sous celui de Diaoyu.