Des manifestants se sont rassemblés, samedi, en nombre, au pied du Capitole, à Washington, pour protester contre les programmes de surveillance des télécommunications mis en œuvre par la National Security Agency (NSA), une des agences de renseignement américaines.
La foule a brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire, par exemple, " Arrêtez l ' espionnage de masse ", " Merci Edward Snowden ", allusion à l ' homme à l ' origine de la révélation de ces pratiques, ou encore " Débranchez Big Brother ". Selon les organisateurs, plus de ۲.۰۰۰ personnes ont participé à la manifestation. La police n ' a pas donné de chiffres. Des militants de gauche ont côtoyé des conservateurs du Tea Party, unis dans la dénonciation de ce qu ' ils qualifient d ' espionnage des Américains, par l ' Etat fédéral. L ' événement était organisé par une alliance d ' une centaine d ' associations et de sociétés baptisée " Stop Watching Us ", " Arrêtez de nous surveiller ". Parmi ces organisations figurent l ' American Civil Liberties Union(ACLU), l ' Electronic Frontier Foundation, Occupy Wall Street New York ou encore le parti libertarien. Cette alliance réclame une réforme du Patriot Act, approuvé, il y a ۱۲ ans, sous prétexte de l’attaque du ۱۱ septembre; loi qui définit le cadre juridique permettant à la NSA de surveiller les télécommunications. L ' ampleur de cette surveillance, à travers le monde, a été révélée par Edward Snowden, ancien consultant des services secrets américains, aujourd ' hui, réfugié en Russie. Les protestataires ont collecté, également, sur l’Internet, ۵۷۰.۰۰۰ signatures qui demandaient la définition du cadre des activités d’espionnage de la NSA.