S ' étant rendu en Europe pour discuter de la paix au Moyen - Orient, de la Syrie et de l ' Iran, le secrétaire d ' État américain John Kerry s ' est plutôt fait sermonner sur l ' espionnage international des États - Unis.
Le président Barack Obama a défendu la surveillance menée sur les leaders de la Russie, du Brésil, du Mexique, de la France et de l ' Allemagne, mais la grogne internationale ne montre aucun signe d ' apaisement à court terme. À plus long terme, les révélations faites par l ' ancien contractant de l ' Agence de sécurité nationale Edward Snowden sur les tactiques de la NSA, qui aurait surveillé les téléphones cellulaires de ۳۵ leaders mondiaux, menacent de nuire aux politiques étrangères des États - Unis dans plusieurs secteurs. En effet, l ' approche américaine à la collecte de renseignements a ébranlé les alliés.