Les analyses se succèdent ces temps - ci pour souligner l ' émergence d ' un facteur iranien dans les équations internationales.
Al Nahar, journal libanais analyse les changements qui ont lieu ces derniers temps dans les rapports de forces au Moyen Orient, et qui finiront selon lui par modifier la configuration du Moyen Orient:

" Le vrai changement dans l ' ordre international a eu lieu fin décennie ۸۰ après l ' effondrement du monde bipolaire, et l ' intronisation des Etats Unis à titre de seule superpuissance. La Russie post soviétique n ' a jamais cessé depuis de marcher sur les pas des Etats Unis, une Amérique qui a poussé l ' Otan jusqu ' aux frontières de la Russie via le déploiement du bouclier anti missile. La Russie a toujours peur de l ' ingérence occidentale au nom du respect de la démocratie dans leur affaires intérieures. elle tente de se renforcer hors de ses frontières. Cela fait plus de deux ans que les russes profitent de la crise qui secoue dangereusement les relations Iran / USA dans la foulée de la guerre en Syrie. A l ' heure qu ' il est la Russie s ' apprête à se mesurer aux Etats Unis dans un jeu stratégique dont les dimensions. Et La chine? Celle - ci se dirige vers un partenariat économique total avec les USA. elle parviendra sans doute à s ' imposer comme puissance. quant à l ' Europe, cela fait longtemps que le vieux continent en raison de sa dépendance militaire aux Etats Unis et des divergences qui le rongent n ' est plus une puissance en termes géostratégiques, lui qui agit à titre de satellite US

Le second changement s ' applique aux alliances tissées ces dernières décennies avec les pays de la région, pays entièrement dépendant du soutien militaire et économique et politique des Etats Unis. les USA ont permis que le printemps arabe éclate dans le nord de l ' Afrique avant qu ' il contamine la Syrie au risque de voir ses alliés arabes s ' affaiblir, s ' engager dans une guerre à tout point de vue épuisante, dangereuse. Riyad s ' y est engagé à fond de sorte que toute victoire d ' Assad équivaut désormais à une défaite saoudienne face à l ' Iran،

Idem pour la Turquie qui a mobilisé tout son potentiel à l ' effet de gagner une guerre anti syrienne aujourd ' hui devenue un vrai bourbier. Les turcs sont en colère et les signes de ce mécontentement envers Washington se multiplient à Ankara. Ce dernier vient ainsi de signer un gros contrats d ' armement avec la Chine se plaçant carrément dans un sens opposé aux intérêts américains; les querelles turco américaines autour de la place et de l ' influence des Frères musulmans en Egypte se poursuivent. Ankara reproche aux Etats Unis leur indifférence face au coup d ' état qui a écarté Morsi du pouvoir mais là aussi les américains mène un jeu extrêmement trouble: tout en refusant de soutenir les Frères, Washington vient de coupe ses aides militaire au général al Sissi, puissant ministre de la défense et probable futur président. Ce dernier n ' a pas non plus les Etats Unis dans leur cœur et les analystes n ' écartent pas la possibilité qu ' il finisse par jouer à la Nasser et par se retourner vers la Russie.

Un troisième changement est peut le plus spectaculaire de tout: l ' Iran va droit vers la place d ' une puissance régionale. Ennemi juré des Etats Unis, l ' Iran n ' entretient aucun partenariat direct ou indirect avec l ' Europe. au contraire c ' est avec la Russie que l ' Iran a tissé de solides liens. liens d ' amitié et de coopération plutôt que de partenariat. Ce qui signifie que la poursuite de ces relations dépend entièrement de ce que les russes respectent les intérêts iraniens. Avec les chinois aussi, les Iraniens n ' ont jamais eu de dépendance à leur égard et sont donc libre de poursuivre leurs coopérations ou de les rompre. Le facteur essentiel du succès iranien se traduit dans un seul et même mort indépendance: l ' Iran est le seul pays indépendant de la région qui n ' a jamais été tenue " en laisse ' par aucune grande puissance!! l ' Iran réclame sa place dans la région sur base des changement qu ' il voit se dérouler sous ses yeux. des changements que lui les voit mais les arabes, les russes les américains ne veulent paradoxalement ni voir ni accepter!