Le sénateur américain et ancien prisonnier de guerre au Vietnam John McCain a estimé lundi que la capacité du général vietnamien Giap, mort vendredi à 102 ans, à accepter d'«immenses pertes» fut le pilier de sa victoire contre l'armée américaine. John McCain, dont l'avion s'était écrasé en 1967 au-dessus d'Hanoï, avait loué un «brillant stratège militaire» vendredi sur Twitter après le décès de Vo Nguyen Giap, héros de l'indépendance vietnamienne et artisan de la débâcle française à Dien Bien Phu. Lundi, l'ancien candidat à la présidentielle américaine, dans une tribune publiée dans le Wall Street Journal, a estimé que la «volonté inflexible» de Giap expliquait la défaite américaine. «Il est difficile de défendre la moralité de la stratégie. Mais on ne peut nier son succès», écrit l'élu. «Giap était un maître de la logistique, mais sa réputation repose sur plus que cela».