Le parquet bolivien a assigné à domicile l'ex-président du pays Jorge Quiroga (2000-2001), accusé d'avoir conclu des contrats pétroliers frauduleux, rapportent mardi les médias latino-américains. M. Quiroga, ainsi que l ' autre ex - dirigeant bolivienGonzalo Sanchez de Lozada (1993-1997, 2002-2003) est poursuivi pour avoir signé plus d'une centaine de contrats avec des multinationales pétrolières sans autorisation du parlement. Si M.Quiroga vit en Bolivie, M.Sanchez de Lozada réside actuellement aux Etats-Unis qui refusent pour le moment de l'extrader. La semaine dernière, la Cour suprême bolivienne a autorisé le parquet à entamer un nouveau procès en vue d'extrader l'ex-président. Gonzalo Sanchez de Lozada et certains de ses acolytes sont également accusés de la mort de près de 70 Boliviens dans les répressions menées par les forces armées en 2003.