Paris - La Bourse de Paris, en proie à l ' hésitation, était en légère baisse(- ۰,۳۵%) mercredi dans les premiers échanges d ' une séance riche en rendez - vous macroéconomiques. A 09H27 (07H27 GMT), l'indice CAC 40 perdait 14,64 points à 4.180,97 points. La veille, il avait terminé en hausse de 0,56%. «L’incertitude qui persiste aux États-Unis sur les questions budgétaires continue de pénaliser la confiance», indiquent dans une note les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC, qui ajoutent que «les questions budgétaires seront aussi au coeur de l’actualité en France». Le gouvernement français présente mercredi un projet de budget 2014 axé sur une réduction d'ampleur inédite des dépenses publiques, mais sans éviter des hausses d'impôts pour les ménages, en pleine polémique sur la fiscalité. Côté indicateurs, «les statistiques américaines attendues aujourd'hui n'apporteront pas grand chose au débat général sur la réduction (du soutien de la Fed à l'économie, NDLR)», estime Michael Hewson, analyste chez CMC Markets. Sont attendues les commandes de biens durables en août (14H30) et les ventes de logements neufs en août (16H00). La Réserve fédérale américaine (Fed) a indiqué lors de son dernier Comité de politique monétaire mi-septembre qu'elle ne réduira pas pour l'heure le montant de ses achats d'actifs, destinés à soutenir l'économie américaine et dont les marchés ont largement profité. Plusieurs présidents d'antennes régionales de la Fed ont ensuite commenté cette décision, alimentant l'incertitude des marchés à ce sujet. Dans la matinée, les investisseurs ont peu réagi au fait que le moral des consommateurs devrait continuer de s'améliorer en Allemagne dans les prochains mois après la pause observée cet été, selon l'institut GfK. Il en a été de même pour le moral des industriels qui a continué de s'améliorer en France en septembre. Parmi les valeurs, Société Générale perdait 1,31% à 36,98 euros, notamment en raison d'un «arbitrage en faveur de BNP Paribas» (-0,18% à 51 euros), selon Xavier de Villepion, vendeur d'actions chez Global Equities. Selon le Financial Times, la Société Générale est à la recherche d'un partenaire en Europe de l'Est, région où elle a beaucoup misé et veut accélérer son expansion. De son côté, Crédit Agricole perdait 0,44% à 8,29 euros. EADS gagnait 0,50% à 46,33 euros. Airbus a reçu de la part de deux compagnies aériennes chinoises des commandes pour un total de 43 appareils A320, représentant 3,87 milliards de dollars (2,87 milliards d'euros) au prix catalogue. Schneider Electric perdait 0,46% à 65,41 euros. Le groupe a signé avec Dalkia un accord «stratégique» pour leur développement en Chine. Alten (-0,33% à 29,86 euros) mise sur une marge opérationnelle meilleure au second semestre qu'au premier, en raison d'une conjoncture plus favorable et grâce aux résultats des plans d'amélioration de la productivité. Enfin, Icade était stable à 66,71 euros. Le groupe a lancé une double émission obligataire portant l'une sur 500 millions d'euros et l'autre sur 300 millions d'euros quelques semaines après la réussite de son offre publique d'échange sur sa concurrente Silic.