Dans une lettre adressée à son homologue iranien Hassan Rohani, le président Barack Obama a promis de lever les sanctions décrétées à l'encontre de Téhéran si ce dernier accepte de coopérer plus étroitement avec la communauté internationale, a annoncé vendredi le New York Times, citant un représentant de l'administration américaine ayant requis l'anonymat. Le président américain a déclaré dimanche avoir échangé des lettres avec M. Rohani et invité Téhéran à utiliser son potentiel pour entamer une stabilisation en Syrie. Selon le journal, la lettre de M. Obama a été livrée au président iranien il y a près de trois semaines. Dans ce message, le dirigeant américain a promis de lever les sanctions si l'Iran "acceptait de coopérer avec la communauté internationale, respectait ses engagements et abandonnait son comportement fondé sur l'incertitude". M. Rohani a déclaré mercredi qu'il avait accueilli positivement la lettre de Barack Obama concernant la façon de régler les désaccords sur le programme nucléaire de Téhéran. D'après le président iranien, "ce message était rédigé dans un ton positif et constructif". Le porte-parole de la Maison-Blanche Jay Carney a fait savoir jeudi que dans la lettre adressée à M. Rohani, le chef de l'Etat américain avait souligné le désir des Etats-Unis "d'œuvrer pour régler le différend concernant le programme nucléaire iranien, mais à condition que Téhéran démontre le caractère exclusivement pacifique de son programme". L'Iran fait l'objet de nombreuses sanctions décrétées aussi bien par des organisations internationales que par certains pays. L'Occident  soupçonne Téhéran de vouloir se doter de l'arme nucléaire. L'Iran affirme pour sa part que son programme nucléaire revêt un caractère exclusivement pacifique.