Il est possible que certaines de ces armes se trouvent dans les mains de l'opposition , a déclaré le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, après des négociations avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à Genève.« Nous devons établir un contrôle sur toutes les armes chimiques », a déclaré le secrétaire d'État américain.Au même temps, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué que la mise en œuvre du projet russo-américain sur les armes chimiques en Syrie est une étape importante vers la création d'une zone exempte d'armes de destruction massive au Moyen-Orient.