Damas est prêt à participer à la conférence internationale sur la Syrie dite "Genève 2", a déclaré lundi le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem lors d'un entretien à Moscou avec son homologue russe Sergueï Lavrov. "Nous confirmons que nous sommes prêts à y participer", a indiqué le chef de la diplomatie syrienne, ajoutant qu'une frappe militaire pouvait compromettre la convocation de la conférence Genève 2. A l'heure actuelle, le président américain Barack Obama cherche à obtenir le feu vert du Congrès pour une opération militaire contre le régime syrien accusé d'avoir employé le 21 août dernier des armes chimiques dans une banlieue de Damas.