Une éventuelle intervention américaine en Syrie ne débouchera pas sur une confrontation armée entre Washington et Moscou, a estimé mercredi soir le secrétaire d'Etat US John Kerry. "J'ai parlé au président Poutineet au ministre des Affaires étrangèresSergueï Lavrov, et ils m ' ont assuré qu ' il ne s ' agissait pas d ' une éventuelle escalade du conflit jusqu ' à un tel niveau. Et les navires de combat russes déployés en Méditerranée se tiennent à l ' écart ", a déclaré le chef de la diplomatie américaine intervenant devant le comité des Affaires étrangères de la Chambre des représentants. Le chef d ' état - major de l ' armée américaine Martin Dempsey a toutefois précisé qu ' un rapport sur une possible riposte de Moscou en cas de frappes contre la Syrie serait présenté aux membres du Congrès à huis clos. La Maison Blanche accuse le dirigeant syrien Bachar el - Assad d ' avoir employé le۲۱ aoûtdernier des armes chimiques contre l'opposition armée et la population civile dans une banlieue de Damas. Le président américain Barack Obama a pris la décision de lancer une opération militaire contre le régime syrien sans mandat du Conseil de sécurité de l'Onu, mais a demandé l'aval du Congrès.