Le Congrès américain juge indispensable de discuter avec le président Obama des éventuelles actions à entreprendre à l'égard de la Syrie, a déclaré mardi aux journalistes le président de la chambre des représentants, John Boehner. "Le président doit rendre publique et expliquer nettement sa décision car elle serait lourde de conséquences et demanderait d'importants moyens", a précisé le responsable républicain. Compte tenu de ses obligations concrètes, le commandant en chef des armées est obligé de mener des consultations au Congrès sur d'éventuelles démarches en Syrie. Il est nécessaire de les organiser avant qu'une intervention militaire ait lieu, selon John Boehner. La semaine dernière, plusieurs médias ont affirmé que les forces gouvernementales syriennes avaient lancé une vaste attaque chimique dans une banlieue de Damas faisant, selon diverses estimations, entre 350 et 1.300 morts. Par la suite, le ministre syrien de l'Information Omran al-Zoubi a déclaré que l'armée syrienne n'avait jamais recouru à l'arme chimique.