Le report de la rencontre russo-américaine sur la préparation de la conférence internationale sur la Syrie encourage l'opposition armée syrienne qui aspire à une intervention militaire étrangère, a déclaré mardi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch. "La décision des Etats-Unis d'ajourner la rencontre de La Haye encourage l'opposition syrienne à réclamer de façon inflexible une intervention militaire étrangère", alors que le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait antérieurement déclaré que Washington était toujours attaché à un règlement politique de la crise en Syrie, a indiqué M.Loukachevitch dans un communiqué. La rencontre russo-américaine devait avoir lieu le 28 août à la Haye. Selon les médias, la Maison Blanche a décidé de la remettre à plus tard pendant que Washington continue d'évaluer l'emploi présumé d'armes chimiques en Syrie.