Le procès des dirigeants des Frères musulmans a été reporté au 29 octobre à cause de l'absence des accusés pour des raisons de sécurité, a rapporté la chaîne de télévision d'Etat. Dimanche matin, à peine quelques minutes après l'ouverture de la première session, les avocats ont demandé le report du procès étant donné que les accusés ont le droit d'y assister. Pour des raisons de sécurité, le guide général des Frères musulmans Mohamed Badie, arrêté mardi, ainsi que ses deux principaux adjoints, Khairat al-Shater et Mohamed Saad al-Katatni, ne se sont pas présentés devant les juges au Tribunal pénal du Caire dimanche matin. Ces suspects font face à diverses accusations, dont l'incitation à la violence et au massacre de manifestants anti-Morsi (ancien président égyptien évincé) devant le siège des Frères musulmans, d'après un document rendu public vendredi par le bureau du procureur.