Dacia, la filiale roumaine de Renault, cartonne. La marque au losange elle - même et Peugeot s ' en sont tirées avec une petite croissance sur le marché européen en juillet. Mais Citroën fléchit.
RenaultetPeugeotont arrêté de chuter en Europe. L ' amorce du redressement? C ' est trop tôt pour l ' affirmer, mais leurs immatriculations de voitures neuves ont même progressé en juillet dernier, selon des statistiques officieuses que s ' est procurée latribune. fr - l ' ACEA(Association des constructeurs européens) ne publiant pas les chiffres officiels durant l ' été. Le groupe Renault a accru dans son ensemble ses volumes de ۹,۳% à ۹۲.۱۷۰ unités en juillet en Europe(۳۰ pays). Cocorico.
Dacia cartonne toujours
Il faut toutefois nuancer, car, une fois de plus, cette poussée s ' explique essentiellement par le succès incontesté de la marque à bas coûts Dacia(۲۸.۱۰۰ immatriculations, + ۲٦, ۵%), la filiale roumaine de Renault, grâce notamment au renouvellement des Logan et Sandero. Les résultats de la marque au losange proprement dite sont moins satisfaisants.
Il n ' empêche. Celle - ci est parvenue à augmenter ses immatriculations de… ۳% à ٦٤. ۱۰۰ véhicules en juillet, grâce aux Clio IV et à leur nouveau dérivé « Crossover» Captur. Déjà ça.Le " Crossover " Peugeot ۲۰۰۸ en vogueAu sein du groupe PSA, Peugeot a également progressé. Certes, la hausse est(toute) petite. La marque au lion a en effet crû de ۰,۲% le mois dernier à ٦۳. ٤۳۰ unités en Europe. Cette petite croissance, générée par la petite ۲۰۸ et le « Crossover» en vogue ۲۰۰۸, est toutefois contrecarrée, au sein de PSA, par le… recul de Citroën(- ۲,۵% à ۵۲.۸۰۰). Dommage. Dans son ensemble, PSA se retrouve du coup en baisse de ۱%. Les progressions de Renault et de la marque Peugeot constituent donc une bonne nouvelle… à tempérer. Ces deux marques croissent d ' ailleurs moins que le marché total européen(۳۰ pays), lequel s ' est accru de ۵,۲% à ۱,۰۲۵ million en juillet. Mais la structure des marchés n ' est, il est vrai, guère favorable aux marques tricolores, puisque les pays qui souffrent le plus sont grosso modo ceux sur lesquels les constructeurs français sont les plus forts. Pas de chance.Parts de marché en reculEn conséquence, malgré de légers gains en ventes(sauf de Citroën), les parts de marché fléchissent. En juillet, le groupe PSA occupait ainsi ۱۱,۳% du marché automobile européen(۱۲% un an plus tôt). Le consortium se retrouve toujours néanmoins à la deuxième place en Europe. Mais, malheureusement, il est de plus en plus détaché du numéro un, le groupe Volkswagen(۲۵% de pénétration). Renault(avec Dacia) arrive au troisième rang. Il détient ۹% du gâteau européen, devançant GM Europe(۸%), Ford Europe(۷, ٦%), le coréen Hyundai - Kia(٦, ۵%),Fiat(٦, ۱%), BMW(٦%), Mercedes(۵, ٦%), Toyota(٤, ۵%). Sur l ' ensemble des sept premiers mois de l ' année, le marché européen a reculé de ۵,۲% à cause des mauvais premiers mois. Sur ce total, PSA affichait une baisse de ses immatriculations de ۱۲%, dont - ۱۰% pour Peugeot et - ۱٤% pour Citroën. Le groupe Renault fléchissait pour sa part de ۳%, dont - ۹% pour la marque Renault et…un bond en avant de ۱۸,۵% pour Dacia! La marque à succès de l ' industrie auto tricolore est donc aujourd ' hui celle qui n ' assemble aucune voiture sur le sol français. Etrange paradoxe.