Le nouveau ministre iranien de la Défense, le général Hossein Dehghan qui s'est présenté ce samedi au siège du ministère pour sa première journée de travail a expliqué les priorités de la politique défensive du nouveau gouvernement :" La priorité sera accordée aux projets de défense stratégiques de haute technologie militaire. Nous allons déclencher  la  quatrième génération des progrès  technologiques en vue de provoquer un véritable bond en avant en matière de production militaire". Hossein Dehghan a affirmé avoir l'intention de proposer deux programmes aux députés : « Le  premier sera étalé sur 100 jours et le second est un projet  à long terme » . Dehghan ne compte pas changer trop les effectifs du ministère ou à procéder à de vastes nominations. Interrogé sur les récents événements en Egypte, le nouveau ministre a regretté ces violences qui " ne feront qu'affaiblir les forces vives égyptiennes"  soulignant que  " le maintien du statut quo provoquera une extension du conflit interne accompagné de l'effondrement des institutions sécuritaires de l'Etat » . Et de poursuivre : « cet état finira par créer un vide sécuritaire dans la région du nord de l'Afrique, ce qui fournira le prétexte aux puissances étrangères de renforcer leur présence dans cette région. Ce qui servira les intérêts de l'Occident et d'Israël ». Interrogé sur l’attentat de Roueiss dans la banlieue-sud de Beyrouth,  Dehghan a répondu : " L'attentat terroriste à Roueiss contre le Hezbollah a causé la mort de dizaines de civils innocents. Ce genre d'acte est le signe d'une extension planifiée de la crise syrienne vers les pays voisins, une extension à visée ethnique , confessionnelle et religieuse.  L'objectif étant de briser  l'axe de la résistance face aux israéliens.  C’est pour cela, il est requis de la part de toutes les parties libanaises de faire preuve d’une grande vigilance pour surmonter cette crise".