L'éventuelle chute du régime du président syrien Bachar el-Assad représente un menace sérieuse pour la sécurité des Etats-Unis, a déclaré dans une interview à The Wall Street Journal Michael Morell, directeur adjoint de la CIA. "Michael Morell dit que le risque consiste en ce que le gouvernement syrien actuel, qui possède des arsenaux chimiques et d'autres armements avancés, tombera et le pays deviendra un foyer de terrorisme", écrit le journal.   Si ce scénario se réalise, la nébuleuse terroriste Al-Qaïda s'imposera dans la région, ce qui créera des inquiétudes supplémentaires aux Etats-Unis.   "Si nous n'exerçons pas des pressions sur eux (terroristes, ndlr), ils reprendront des forces", a expliqué le responsable US, cité par la source. Par ailleurs, le président américain Barack Obama et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan se sont entretenus par téléphone  de la situation en Syrie, a annoncé la Maison Blanche. Lors de cet entretien, à la demande de M. Erdogan, les deux dirigeants ont "discuté des dangers constitués par les extrémistes étrangers en Syrie, et sont convenus de l'importance de soutenir (une opposition) unifiée et large", a précisé la présidence américaine dans un communiqué. Ces discussions sont intervenues alors que Barack Obama a annoncé mercredi sa décision de débloquer 195 millions de dollars supplémentaires pour les Syriens affectés par le conflit dans leur pays, portant à plus d'un milliard de dollars au total l'aide humanitaire américaine dans cette crise.