La Corée du Sud a exprimé son " inquiétude " lundi, après la décision du gouvernement américain de mettre son veto à une interdiction de vente aux Etats - Unis de certains produits Apple violant des brevets de son concurrent du sud - coréen Samsung.

Séoul - La Corée du Sud a exprimé son «inquiétude» lundi, après la décision du gouvernement américain de mettre son veto à une interdiction de vente aux Etats - Unis de certains produitsAppleviolant des brevets de son concurrent du sud - coréen Samsung.Le ministère américain du Commerce extérieur(USTR) a eu recours samedi à un droit de veto qu ' il n ' avait plus employé depuis ۱۹۸۷ pour «désapprouver» une décision juridique défavorable à Apple prise en juin par la Commission américaine du commerce international(USITC). Dans un communiqué, le ministère sud - coréen du Commerce a exprimé «son inquiétude quant à l ' impact négatif qu ' aura la décision de l ' USTR sur la protection des licences détenues par Samsung». Il a ajouté qu ' il allait «surveiller de près» une décision de l ' USITC attendue le ۹ août, cette fois sur la violation éventuelle de brevets d ' Apple par Samsung. «Nous espérons que la décision de l ' USITC(…) ainsi que les décisions ultérieures de l ' administration américaine se feront sur la base de motifs justes et raisonnables», a insisté le ministère sud - coréen du Commerce. Saisie d ' une plainte déposée parSamsungen août ۲۰۱۱, l ' USITC avait estimé que certains smartphones iPhone, tablettesiPad et baladeurs iPod d'Apple violaient des brevets du groupe sud-coréen et interdit en conséquence leur importation depuis l'Asie, où ils sont fabriqués, vers les Etats-Unis. Cela revenait à empêcher le groupe américain de les vendre sur son marché domestique. La décision était une victoire importante pour Samsung, qui s'oppose à Apple pour des affaires de brevets devant les tribunaux de plusieurs pays. Elle restait toutefois symbolique, car elle ne concernait que des produits relativement anciens d'Apple, notamment les smartphones iPhone 3 et 4 vendus par l'opérateur AT&T, et les tablettes iPad et iPad 2. Les produits les plus récents du groupe à la pomme, et donc les plus vendus comme son iPhone 5, n'étaient pas touchés.