Selon une nouvelle étude, l'Archaeoptéryx, un dinosaure volant qui vivait il y a environ 150 millions d'années, n'était pas le seul dinosaure à posséder un cerveau proche de celui des oiseaux actuels. Une découverte qui suggère que leur cerveau a évolué avant même que les dinosaures sachent voler.
Après plusieurs années de recherches et d ' études, la question mérite encore une fois d ' être posée: l ' Archaeopteryx est - il oui ou non l ' ancêtre commun de tous les oiseaux? Selon les derniers travaux réalisés, ce serait bien le cas. Mais une nouvelle étude remet la question sur la table puisque, selon l ' équipe de chercheurs conduite par Amy Balanoff, du Muséum américain d ' histoire naturelle, son cerveau ne ressemblait pas plus à celui des oiseaux que d ' autres espèces de dinosaures à plumes. Pour bien comprendre, il faut savoir qu ' on peut distinguer des cerveaux en fonction de leur poids mais surtout suivant leurs fonctions. Par exemple, le cerveau des oiseaux et celui des reptiles sont relativement identiques, en revanche comparativement à leur poids, celui des oiseaux est énorme. C ' est ce qui explique par exemple leur grande acuité visuelle et leur capacité à coordonner les mouvements nécessaires pour voler. Un dinosaure pas si spécial Si l ' Archaeopteryx, vieux de ۱۵۰ millions d ' années, a longtemps été considéré comme le plus ancien oiseau fossile, la chose ne cesse d ' être remise en question avec les découvertes incessantes de nouvelles espèces de dinosaures à plumes. Pour une nouvelle fois mieux comprendre l ' arbre généalogique des oiseaux, les scientifiques américains, à l ' aide d ' imagerie haute résolution, ont donc estimé et comparé les volumes crâniens d ' oiseaux d ' aujourd ' hui, d ' Archaeopteryx et d ' autres espèces disparues. Publiés dans le revue Nature, les résultats obtenus révèlent que si Archaeopteryx avait les capacités neurologiques nécessaires pour voler, c ' est également le cas pour d ' autres dinosaures à plumes. " Archaeoptéryx a toujours été considéré comme une espèce unique de transition entre les dinosaures à plumes et les oiseaux modernes, un point à mi - chemin ", explique Amy Balanoff cité par l ' AFP. " Mais en étudiant le volume crânien de dinosaures proches parents, nous avons appris qu ' Archaeopteryx n ' aurait pas été si spécial que ça ", indique la scientifique. Un cerveau apte à voler chez des dinosaures non - volants Selon la recherche qu ' elle a menée, plusieurs dinosaures qui ne pouvaient pas voler tels que l ' Oviraptor ou les Troödontidés, avaient un plus gros cerveau par rapport à la taille de leur corps que l ' Archaeopteryx lui - même. Ceci suggère que le cerveau d ' oiseau a commencé à se développer avant que la capacité de voler n ' apparaisse. " Si Archaeoptéryx avait un cerveau apte pour voler, ce qui est presque certainement le cas compte tenu de sa morphologie, c ' était aussi le cas pour au moins plusieurs autres dinosaures non - aviens ", conclut Amy Balanoff.