L'ancien consultant fugitif du renseignement américain Edward Snowden a reçu un asile provisoire en Russie pour un an, et s'est déplacé vers un lieu sûr, a déclaré jeudi son avocat. "Je viens de lui donner des documents du Service fédéral des migrations de la Russie", a dit Anatoly Kucherena,cité par l'agence de presse Interfax. M. Kucherena a déclaré que les documents permettent à M. Snowden de se déplacer librement à l'intérieur de la Russie et l'ex-consultant de la CIA a quitté la zone de transit vers un lieu qu'il n'a pas précisé. "J'espère que vous allez traiter cette information avec beaucoup de compréhension ... la question de sa sécurité est très importante pour lui", a souligné l'avocat. Il a dit que M. Snowden choisira le lieu où il va vivre. "Il peut soit vivre dans un hôtel ou louer un appartement", a déclaré M. Kucherena. Yuri Ushakov, officiel du Kremlin, a déclaré à l'agence Interfax que Moscou est conscient de l'atmosphère créée aux Etats-Unis sur M. Snowden, mais qu'il n'a reçu "aucun signal" concernant l'annulation de la visite du président américain Barack Obama en Russie en septembre. Mercredi, le père de M. Snowden, Lon Snowden, a déclaré dans une interview accordée à une chaîne de télévision d'Etat russe qu'il espérait que son fils pourrait trouver une protection en Russie, et qu'il viendra à Moscou. M. Snowden est arrivé à l'aéroport international cheremetyevo de Moscou le 23 juin, et aurait été bloqué dans la zone de transit depuis que son passeport a été révoqué par son gouvernement. Il est accusé d'espionnage pour avoir révélé un projet de surveillance des renseignements classés confidentiels et ayant pour nom de code PRISM.