A l'occasion de la journée mondiale d'al-Qods proclamée par l'ayatollah l'imam Khomeiny au dernier vendredi de chaque mois du ramadan, et sous le slogan "al-Qods nous rassemble", le Hezbollah a organisé une cérémonie dans la banlieue Sud de Beyrouth à laquelle ont participé des milliers de partisans du parti. A la fin de la cérémonie, le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a surpris les participants en apparaissant en personne dans le complexe du maitre des martyrs. Dans son discours, Sayed Nasrallah a dit: "Le 7 aout 1979, lors des premiers mois de la victoire de la révolution islamique en Iran, l'imam Khomeiny a publié un communiqué dans lequel il a proclamé le dernier vendredi du mois du ramadan journée mondiale d'al-Qods. L'objectif de cet appel est de rappeler les musulmans et le monde de la cause de la Palestine et de profiter du mois de Dieu pour conjuguer les efforts en vue de libérer la Palestine de l'occupation. L'objectif était d'apporter un grand soutien au peuple palestinien opprimé et occupé.
En ce jour, nous avons besoin plus que jamais de commémorer cette occasion pour réitérer les constantes suivantes: ۱ - La Palestine appartient à tous les Palestiniens et personne n ' a le droit de renoncer à un pouce de terre de la Palestine. ۲ - L ' imam Khomeiny a bien décrit Israël en le traitant de tumeur cancéreuse. Comme vous le savez, la seule cure du cancer est de l ' éradiquer une fois pour toutes. Israël constitue un danger permanent pour tout le monde arabe et non seulement pour la Palestine, pour la sécurité, l ' indépendance et la liberté des peuples du monde arabe. C ' est une véritable menace existentielle pour notre région. ۳ - L ' élimination d ' Israël est un intérêt stratégique, national et patriotique pour les pays de la région, pour la Jordanie, l ' Egypte, la Syrie et le Liban. ٤ - Face à ce qui précède, on affirme que quiconque défend la Palestine et al - Qods est en effet en train de défendre sa propre patrie, sa famille et son avenir. ۵ - L ' élimination d ' Israël est un intérêt national et régional et la cause palestinienne est du ressort de tout le monde. chacun de nous doit assumer ses responsabilités, sur le plan politique, religieux et médiatique. Le jour du Jugement dernier nous serons tous interrogés sur la position que nous avons adoptée face à l ' occupation de la Palestine. ٦ - La lutte contre Israël demeure la priorité du monde arabe. Si nous n ' avions pas renoncé à la Palestine, la nation islamique et arabe n ' aurait pas souffert de tous les maux actuels. Sachant que l ' administration américaine et ses alliés oeuvraient depuis toujours pour nous faire oublier cette priorité. Ils ont toujours inventé des ennemis pour la nation islamique pour nous faire oublier Israël, et une fois la révolution islamique en Iran a réussi, ils ont fait toute une guerre et toute une campagne pour convaincre le monde arabe que son ennemi est les Perses. Actuellement, et après l ' échec de leurs tentatives, ils ont inventé un nouvel ennemi, l ' Iran, l ' expansion chiite, l ' esprit chiite. Des dizaines de chaines satellitaires arabes financées par les pays du Golfe disent jour et nuit que l ' ennemi de la nation arabe est l ' Iran. On ne parle plus d ' Israël. Pis encore, ils ont attribué à certains conflits dans les pays arabes un caractère confessionnel, ce qui n ' est pas du tout vrai. Alors qu ' en Syrie, au Liban, à Bahrein la diversité confessionnelle existe depuis toujours, on qualifie les conflits en cours dans ces pays de civils. Il est temps que les peuples de la région nomment ouvertement les pays qui soutiennent ce projet destructeur dans la région. Ceux qui soutiennent les mouvements takfiris sont responsables aussi des effusions du sang dans notre monde.
En cette journée d'al-Qods, nous appelons à résoudre les problèmes dans la région par le dialogue et l'entente politique. Les différends sont désormais destructeurs. Si nous allons bâtir des haines sur fond de nos divergences, nous ne serons jamais une nation digne de vivre. C'est ici où réside la responsabilité des oulémas et de nous tous pour vaincre ce projet chaotique et destructeur. Notre nation et nos peuples sont capables de saboter ce projet et ce projet sera vaincu à jamais. Nous, au Hezbollah, assurons notre attachement à la Palestine et à son peuple, et nous sommes attachés à une meilleure relation avec toutes les composantes du peuple palestinien. Surtout que notre slogan est "al-Qods nous rassemble". Malgré les autres divergences, la cause palestinienne doit rester la cause qui nous unit tous. En cette journée nous remercions la République islamique d'Iran et la République arabe syrienne pour tout ce qu'elles ont offert à la Palestine et à sa cause, ce qui a permis d'asséner des coups durs au projet sioniste. Quant à nous, nous resterons la résistance vigilante  prête à défendre notre patrie, à côté de l'armée libanaise et nous saluons cette armée, sa direction, ses soldats et ses martyrs. Nous nous rappelons aussi en cette occasion de l'imam de la résistance Sayed Moussa Sadr et appelons les nouvelles autorités libyennes à dévoiler son sort. On dit beaucoup de choses sur les chiites dans les médias et sur internet, des propos qu'un être humain ne peut les prononcer. Sachez que certains médias chiites incitent également à la haine confessionnelle. Les deux camps sont soutenus par la même partie, et l'objectif est de pousser les chiites à rejeter la cause palestinienne, à les faire sortir de l'équation de la région et par la suite à chasser l'Iran de cette équation. Nous disons à tout ennemi et à tout ami que "les chiites, la communauté de l'imam Ali ben Taleb ne délaisseront ni la Palestine, ni son peuple, ni les terres sacrées de cette nation". Dites de nous ce que bon vous semble, dites que nous sommes rafidis, dites que nous sommes terroristes, tuez-nous partout, devant les mosquées et les lieux de rassemblement, mais nous, la communauté d'Ali ben Abi Taleb, ne renoncerons jamais à la Palestine. La confrontation du projet sioniste et la défense de notre patrie sont une partie inhérente de notre vie. Nous n'allons jamais renoncer à al-Qods ni aux lieux sacrés de cette nation".