Des scientifiques français ont rapporté dans la revue américaine Science que les deux nouveaux virus qu'ils ont découverts sont deux fois plus grands que les plus gros virus trouvés jusqu'à présent, et qu'ils pourraient constituer une nouvelle forme de vie. Les chercheurs ont dit avoir été « extrêmement surpris » par la découverte de ce qu'ils appellent des « Pandoravirus », qui ne semblent pas être du type qui rend les gens malades. L'un de ces deux virus, le Pandoravirus salinus, a été découvert dans une couche de sédiments au large des côtes du Chili, tandis que l'autre, le Pandoravirus dulcis, a quant à lui été trouvé dans de la vase venant du fond d'une mare à Melbourne, en Australie. Mais ce qui est le plus intéressant à leur sujet est leur génome géant -de 1 900 à 2 500 gènes- soit beaucoup plus que des virus comme celui de la grippe, qui en compte 10. En comparaison, les êtres humains en possèdent environ 24 000. Le précédent record pour un virus était de 1 200 gènes, avec la découverte du Megavirus chilensis. Avant lui, c'était le Mimivirus, avec près de 1 000 gènes, découverts par la même équipe de scientifiques il y a une décennie. Les virus ne sont généralement pas réputés comme pouvant être considérés comme une forme de vie, mais certains scientifiques disent que ces virus géants sont dignes d'intérêt en tant que nouveau genre d'objet vivant.