Le leader de la Révolution islamique, l’Ayatollah Sayed Ali Khamenei, a maintenu dimanche que les Etats - Unis n ' étaient «pas dignes de confiance» pour des négociations directes, après des appels de responsables américains à renouer le dialogue à la suite de l ' élection du président Hassan Rohani.«Les Américains sont irrationnels et pas dignes de confiance et ils ne sont pas honnêtes dans leurs relations(…) Les positions prises par les responsables américains ces derniers mois confirment qu'on ne devrait pas être optimistes», a déclaré l'ayatollah Khamenei, cité par son site internet (www.leader.ir), lors d'une cérémonie de rupture du jeûne à laquelle assistaient notamment cheikh Rohani et le président sortant, Mahmoud Ahmadinejad. Dimanche, l'imam Khamenei a prévenu que «dans notre entente avec le monde, c'est un art de poursuivre son chemin sans que l'autre partie vous en empêche, sinon vous avez perdu». Il faisait allusion aux déclarations du président Hassan Rohani, qui avait assuré que «la modération ne signifie pas en politique étrangère reddition ni querelle. Elle signifie une entente constructive et effective avec le monde». La semaine dernière, d'anciens responsables de l'administration américaine et des parlementaires ont appelé le président Barack Obama à saisir «l'occasion potentiellement majeure» représentée par la victoire de M. Rohani pour avoir «de nouvelles négociations multilatérales et bilatérales» avec l'Iran et «éviter tout acte de provocation qui pourrait réduire la possibilité d'une politique plus modérée» de Téhéran. Dans un autre appel, deux parlementaires ont appelé Obama à «utiliser tous les outils diplomatiques» avec le nouveau président iranien. La question nucléaire est le principal dossier du prochain président, qui sera investi le 3 août.