Le chef du département des renseignements militaires israéliens le général Aviv Kokhavi a entamé une visite à Washington pour « coordonner les positions » avec l’administration américaine au sujet de la vente par la Russie des missiles (S-300) à la Syrie. Malgré les informations sur l’embarras israélien après la révélation US de la responsabilité d’Israël du raid contre des missiles Yakhont à Lattaquié, l’alliance américano-israélienne demeure solide. En effet, le premier lot d’avions de combats américains est arrivé à la base militaire israélienne du Néguev dans le cadre des préparatifs en cours pour mener conjointement une manœuvre aérienne d’envergure. Un porte-parole de l’armée israélienne a assuré que ces manœuvres « d’entrainement sont prévues de longue date et n’ont rien à voir avec les derniers développements au Moyen Orient ». Selon des informations de presse, ces manœuvres incluent des entrainements sur des batailles aériennes et d’autres missions aériennes. « Les manœuvres baptisées Junifer Stalion 131 sont des manœuvres conjointes entre les deux armées américaine et israélienne. Elles comprennent des entrainements aériens sur des avions F-15 américains et d’autres F-15 et F-16 israéliens, afin d’améliorer les capacités de coopération entre elles », a expliqué le porte-parole militaire sioniste. Kokhavi discutera avec les commandants de l’armée et des renseignements américains des questions liées au Moyen Orient et des relations sécuritaires bilatérales. La transaction des missiles S-300 signée par la Russie et la Syrie occupera la Une de ces discussions, surtout après l’annonce faite par la Russie qu’elle respectera ses engagements militaires avec la Syrie, quelle que soit la position américaine et israélienne. Moscou avait en effet informé Washington officiellement qu’elle allait livrer à la Syrie des missiles PMU2 anti-aériens des plus sophistiqués, ce qui nuira à la supériorité aérienne d’Israël au Moyen Orient, et réduira les capacités de l’arsenal américain en Méditerranée. Des responsables US ont reconnu l’échec de leurs efforts visant à empêcher la Russie de livrer ce système de défense anti-aérien à la Syrie. Mais ils se sont dit s’attendre à un effort US définitif pour stopper cette opération. En riposte à la livraison russe de missiles sol-mer développés de type Yakhont à la Syrie, Israël a résilié un accord de centaines de millions de dollars stipulant la vente de drones à Moscou. Par ailleurs, le dirigeant du commandement central européen à l’armée américaine (EUCOM) le général Philip Breedlove est arrivé au début de la semaine en cours à « Israël » pour s’entretenir avec les responsables militaires israéliens. Selon le site d’information israélien Walla, des hauts responsables US ont fait savoir dernièrement qu’ils pensent imposer une zone d’exclusion aérienne sur la Syrie en cas de recours par le régime aux armes chimiques, précisant que cette mission est du ressort du général Breedlove.