La Chine et la Russie opposé leur veto la décision d ' un comité du Conseil de sécurité de l ' Organisation des Nations Unies(CSONU) pour étendre les sanctions contre l ' Iran au motif que ses essais de missiles balistiques n ' ont pas violé les résolutions de l ' ONU.

Traduit par Sharif Askari

Le rapport de mai, a soumis au Conseil du groupe d'experts des Nations Unies dit que les tests de sécurité iraniennes missiles iraniens Shahab 1 et 3 (Meteor), Zelzal (Temblor), Fateh-110 (Victor) et Tondar missiles (foudre) et anti-navires des missiles balistiques Khalij-e Fars (golfe Persique) violé les résolutions de l'ONU. Selon un rapport publié lundi par Reuters, citant plusieurs diplomates s'exprimant sous couvert de l'anonymat, la Russie et la Chine s'opposent allégations selon lesquelles des essais de missiles iraniens violation des résolutions de l'ONU. L'opposition de Moscou et Pékin a conduit à la déception de l'ambassadeur américain Rosemary DiCarlo à l'ONU, parce que le comité n'est pas parvenu à étendre les sanctions contre l'Iran. États-Unis et d'UE  des sanctions européennes contre Téhéran, sous l'allégation selon laquelle son programme nucléaire poursuit des fins militaires. Mais l'Iran nie les accusations, affirmant qu'en tant que membre de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et signataire de la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), a le droit d'acquérir et de développer l'énergie nucléaire à des fins pacifiques.