En réagissant aux déclarations falsifiées du ministre bahreïnien des AE à la fin du point de presse conjoint avec les pays littoraux et l’UE, le vice - ministre de la Diplomatie d ' Iran a annoncé qu’aujourd‘hui un nouvel modèle de guerre est en cour en Syrie de la part des alliances des Etats - Unis et qu’en raison de leur haine de la Resistance, les ennemis ciblent à venger le peuple syrien. En reconnaissant les dernières victoires de la Syrie au sujet de lutter contre le terrorisme et la excommunication comme le résultat des efforts et persévérance de l’armée et les forces syriennes, Hossein Amir Abdollahian a déclaré que la guerre et l’armement terroriste n’aboutit à rien, en ajoutant que " la République islamique d’Iran condamne toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie ".
Stigmatisant les usages des gaz meurtriers chimiques contre le peule bahreïnien, il a rajouté qu’il nécessite qu’au lieu d’aborder des accusations falsifiées contre l’Iran et la Syrie, les autorités bahreïniennes portent sur une solution politique à leur crise. Sachant que le Bahreïn se considérait depuis toujours comme un procurseur dans le contexte de faire des réformes, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, chargé du département arabo-africain, Hossein Amir-Abdollahian, a alerté ce pays de ne pas faire des actes irréfléchies contre la Syrie et le Hezboullah.