Le ministre des Affaires étrangères d ' Iran, Ali Akbar Salehi, a exprimé mercredi l ' espoir que le Qatar changer sa position sur la crise en Syrie.
Lors d'une conférence de presse après une rencontre avec son homologue tadjik, Hamrah Jan Zarifi, Salehi a félicité le nouvel émir du Qatar, Tamim bin Khalifa Al Thani, et a exprimé l'espoir que cela va changer la position politique du petit Etat du Golfe perse sur la crise en Syrie, afin de trouver une solution et à "arrêter le massacre et le retour de la paix et de la stabilité dans le pays arabe avec l'aide des pays de la région." Le ministre iranien des Affaires étrangères lors de la réunion avec son tadjik précisé en réponse à une question de Zarifi, le lieu et la date de la prochaine ronde de négociations sur le nucléaire entre l'Iran et le G5 +1 encore inconnue, puisque les décisions de ce genre sera prise après le nouveau président, Hassan Rohani, prendra ses fonctions en Août. Le haut responsable iranien, pour la signature d'un nouvel accord, a apprécié le soutien apporté par le peuple et le gouvernement du Tadjikistan à la République islamique d'Iran sur la scène internationale, et par rapport à l'élection présidentielle du 14 Juin, 2013 Il a ajouté: «Sûrement ces élections vont promouvoir les relations de l'Iran avec d'autres pays, y compris au Tadjikistan." Salehi a également exprimé sa satisfaction avec les négociations bilatérales avec Zarifi, ainsi que la coopération des deux pays dans le domaine de l'énergie et des transports, et a décrit comme mutuellement bénéfique. À son tour, le ministre tadjik des Affaires étrangères a félicité l'élection présidentielle iranienne et a déclaré que "ces élections sont un point de départ pour montrer la grandeur de la culture et de la civilisation du peuple persan", a déclaré. Zarifi a également remercié le soutien de l'Iran depuis l'indépendance du Tadjikistan et des liens de collaboration entre les deux pays dans le secteur commercial politique, culturelle, économique et. On a également souligné la nécessité de développer des projets de coopération existants en matière de transport et d'énergie.