Le Hezbollah a nié toute implication dans l'évasion de prisonniers, qui s'est produite en janvier 2011 dans la prison de Wadi Natroun, pendant la révolte contre Hosni Moubarak. «Le Hezbollah tient à assurer qu'aucun de ses membres n'a participé à l'évasion deprisonniers, dont le combattant Sami Chihab», a affirmé le Hezbollah dans un communiqué. Dimanche ۲۳ juin, la cour correctionnelle d ' Ismaïlia a accusé le mouvement palestinien Hamas, le Hezbollah et les Frères musulmans d ' avoir planifié et réalisé la fuite de prisonniers, dont le président Mohamed Morsi, le ۲۹ janvier ۲۰۱۱. «Le Hezbollah appelle les services égyptiens concernés à faire preuve d ' exactitude avant de prononcer les sentences et lancer les accusations», conclut le texte.Source: Les Relations médiatiques du Hezbollah, traduit par l ' équipe du site