Par Hussein MortadaLe rythme des combats en cours dans les deux régions Ghouta de l’est et de l’ouest, au rif de Damas, n’a pas baissé, tout comme dans les quartiers Barzé, Jobar et Qalamoun, limitrophe des frontières libanaises.Ces opérations militaires d’ordre stratégique se sont étendues des «jurds» liant les deux villages Halboun et Talfita(près des frontières libanaises), jusqu’au quartier Barzé, situé au nordde la capitale syrienne, passant par les quartiers sud de Damas. Le développement le plus significatif fut le quasi - siège imposé autour de Ghouta est, dont la longueur du front s’étend sur ۵۰ Km. Ce développement a prouvé qu’aucune région n’est inaccessible à l’armée syrienne dans le rif de Damas. Le siège imposé par l’armée autour de la région Ghouta est devait être finalisé par l’avancée de l’armée syrienne dans plusieurs villages situés aux bords de l’autoroute de l’aéroport, afin de l’isoler de l’aéroport et de Ghouta de l’ouest. Sachant que la ligne de ravitaillement des rebelles traversait Douma, Adra, les villages Outeiba, Hran, Awamid, Kafirne, vers Ghezlanieh, jusqu’à Chebaa, arrivant vers la Ghouta de l’ouest d’un côté et via Beit Sahem, Akraba, et puis vers Yalda, Hajar el - Assouad et enfin vers la Ghouta de l’ouest. A la suite de l’opération militaire lancée par l’armée syrienne à Beit Sahem et Akraba, adjacente de la localité Sayeda Zeinab, il fallait lancer la bataille baptisée «Sécurité de Sayeda Zeinab», laquelle vise à récupérer les zones du voisinage de cette localité et à la nettoyer des rebelles. Cette opération est simultanée à d’autres en cours dans le sud de Damas, notamment dans lesquartiers al - Kadam, el - Essali, al - Hajar el - Assouad, Beit - Sahem, Sidi Mokdad, et Yalda. La pression exercée par la bataille «Securité de Sayeda Zeinab» sur les rebelles a commencé à porter ses fruits, notamment à Dhibabieh et au camp Husseinieh, en prélude à la prise d’assaut de ces deux villages. Après quelques jours d’accrochages dans l’entourage des deux derniers villages, un groupuscule armé nommé «Les petits - enfants du prophète», a tenté d’agresser le bâtiment de l’hôpital «Imam Khomeiny», dans une tentative de l’occuper, vu son site élevé qui permet aux rebelles de contrôler par le feu les voies de l’armée, jusqu’au mausolée de Sayeda Zeinab. Une unité de l’armée syrienne s’est empressée de frapper ce groupe armé, qui a incendié le bâtiment de l’hôpital. Une source militaire syrienne a affirmé au correspondant d’Al - Ahednews que l’armée syrienne est parvenue dans ٤۸ heures à partir du début de l’opération, de contrôler le village Bahdallieh et d’y frapper les renforts des rebelles. Cette avancée de l’armée syrienne dans ce village s’est accompagnée d’une avancée similaire dans les axes de Dhibabieh et de Husseinieh. L’opération militaire lancée dans l’entourage de la localité Sayeda Zeinab, vise à éloigner les rebelles du voisinage de l’autoroute de l’aéroport et à couper la communication entre les groupes armés dans cette région, notamment à Houjeira, Haret Gharbé, Hajar el - Assouad et Sbina, et de ce fait, sécuriser le voisinage du mausolée et les régions situées à l’est et au nord.Source: Alahednews, traduit par l ' équipe du site