Mohamad Al Baradei, l ' un des principaux leaders de l ' opposition de l ' Egypte, a appelé samedi au président Mohammad Morsi de démissionner en faveur de l ' unité nationale.

Traduit par Sharif Askari

L'ancien directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique et Prix Nobel de la Paix, qui dirige aujourd'hui l'opposition en Egypte, a déclaré lors d'une conférence qui a préparé un plan pour le pays dans la foulée de la présidence de Morsi et conformément à la demande de l'opposition a exigé sa démission. L'opposition envisage manifestations pour le 30e dans tout le pays qui présentera les signatures de 15 millions d'Egyptiens réclamant la destitution du président Mohammad Morsi et la convocation d'élections anticipées. Les militants anti-gouvernementales en Egypte ont recueilli plus de 15 millions de signatures pour exiger la démission de Morsi: environ deux millions de plus que la franchise avec laquelle il a remporté dernière Morsi ans au pouvoir, et donc exiger des élections présidentielles progresser. L'opposition accuse Morsi à concentrer le pouvoir dans les mains du mouvement des Frères musulmans. En réponse, le président a appelé de nouveau samedi pour l'opposition à venir à la table des négociations afin de réduire les tensions politiques dans le pays, il promet également la tenue rapide d'élections législatives.