Le porte - parole du ministère des Affaires étrangères de l ' Iran, Seyed Abbas Araghchi, a annoncé vendredi que la République islamique d ' Iran prendra une décision au sujet de sa présence à la conférence de Genève II sur la Syrie, où la date est déterminée, le programme et l ' ordre du jour de cette réunion.
Interrogé sur l'aide de Téhéran à la conférence, à la demande de la Russie et de la France, Abbas Araghchi déclaré que l'Iran se félicite de ces invitations, mais la décision sera prise après avoir pris connaissance de la date de celui-ci et l'ordre du jour. Abbas Araghchi a déclaré que jusqu'à présent n'ont pas formellement demandé à Téhéran pour assister à l'événement, et a déclaré que malgré plusieurs consultations et des efforts sont toujours en cours pour déterminer ces points. Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a appelé jeudi à la participation du président élu de la République islamique d'Iran, Hassan Rohani, à la Conférence internationale sur la Syrie, qui doit se tenir en Suisse. " Certes, nous devrions inviter l'Iran, comme d'autres voisins de la Syrie touchées par la crise dans le pays ", a souligné M. Lavrov. Le ministre russe des Affaires étrangères a rappelé que la France, qui s'opposait jusqu'à récemment, la persane assistance conférence de Genève II de pays a maintenant changé de position. Auparavant, M. Lavrov a appelé arguments illogiques des pays qui s'opposent à la présence de l'Iran à une telle réunion internationale sur la Syrie. Depuis le début des troubles en Syrie (Mars 2011) L'Iran a cherché à résoudre la crise et, dans ce sens, a présenté un plan en 6 points qui ouvre la voie pour résoudre pacifiquement le conflit syrien: arrêter l'aide étrangère pour l' terroristes, interdisant l'approvisionnement en armes des groupes armés et la conduite des élections et des dialogues nationaux, entre autres.