Google a annoncé le lancement d'antennes diffusant un signal Internet, le tout à bord de ballons géants ressemblant à des méduses, et dont le but serait de brancher l'ensemble de la planète.

Après ۱۸ mois de développement, le projet secret a été annoncé samedi en Nouvelle - Zélande, où jusqu ' à ۵۰ ménages volontaires reçoivent brièvement un signal web à l ' aide de ballons translucides gonflés à l ' hélium qui sont propulsés par les vents, à une vingtaine de kilomètres au - dessus du sol.

Bien que le produit soit encore en phase de test, Google espère éventuellement lancer des milliers de ces ballons et réussir à brancher les coins les plus reculés du globe, réduisant le fossé numérique entre les ۲,۲ milliards de personnes connectées au web et les ٤, ۸ milliards qui ne le sont pas. Si la technologie fonctionne, cela pourrait permettre à des pays d ' éviter les lourdes dépenses d ' installation de câbles à fibres optiques, augmentant grandement l ' utilisation d ' Internet en Afrique et en Asie du Sud - Est.

Un projet conçu dans la plus grande discrétionLe projet, baptisé « Loon», a été réalisé dans le même laboratoire de Google qui a mis au point une voiture pilotée par ordinateur et des lunettes permettant de naviguer sur le web. Google n ' a pas voulu donner d ' informations sur les sommes investies, ou le tarif qui sera facturé aux utilisateurs lorsque le « réseau flottant» sera fonctionnel. Au cours des récentes années, des chercheurs de l ' armée et du secteur aérospatial ont utilisé des ballons liés au sol pour renvoyer un signal web en direction de bases au sol.

Les ballons de Google seraient cependant libres de flotter dans l ' air sans lien les reliant au sol. Ils circuleraient le long des courants aériens, alors que des contrôleurs au sol s ' assureraient qu ' ils conservent l ' altitude désirée. Des postes de contrôle au sol, à des intervalles d ' une centaine de kilomètres, enverraient le signal Internet aux ballons. Ceux - ci seraient également reliés par des connexions numériques, pour s ' assurer que les utilisateurs demeurent constamment connectés. Des panneaux solaires attachés aux ballons doivent générer suffisamment d ' électricité pour alimenter les circuits électroniques, les radios et les antennes, en plus de l ' équipement de vol.