Le membre du Conseil central du parti Wefaq de Bahreïn affirme qu’en dépit de la politique policière et répressive des Al - e - Khalifa, le mouvement populaire se poursuivra encore et toujours.
Sur l’antenne d’Al - Alam, Ali al - Ashiri a indiqué mardi que la violation des règles internationaux et des principes humaines et religieuses de la part du régime bahreïni, ne concerne pas cette période. «Dès le jour où le peuple a évoqué ses revendications légitimes, le régime a commencé de fouler aux pieds les règles et les droits, poursuivant encore sa politique de répression, a - t - il souligné, ajoutant que les irruptions brusques dans les maisons, l’arrestation des femmes et des enfants et la destruction des mosquées se poursuivent toujours. «Il y a toujours des verdicts injustes aux tribunaux de même qu’on empêche encore les prisonniers malades, surtout ceux qui souffrent des maladies chroniques, d’être soignés par les médecins. Nous sommes face à une violation flagrante de règles internationales, a déploré ce membre du parti Wefaq.